Le Forum annuel d'inter relation et d'interconnexion de l'Afrique (AfPIF) s’est achevé  à l'hôtel Azalai à Abidjan, Côte d'Ivoire.

Les Journées des coordonnateurs de peering sont les journée ou les gestionnaires de point d’échange ou les gestionnaires de différents réseaux, opérateurs et décideurs se rencontrent et délibèrent sur les différentes façons d'échanger des contenus localement, de réduire la connectivité et d'augmenter le nombre d'internautes dans la région.

Au cours des trois jours, les participants ont eu  l'occasion de discuter, d'échanger des idées et d'accepter d'échanger des contenus, connus sous le nom de peering. La plupart des accords de peering se font par la poignée de main et AfPIF encourage les participants à profiter des différents événements sociaux et à partager leurs contacts. Il y a une session au début et à la fin de chaque journée, où les participants partagent leurs numéros AS, leur politique et leurs contacts, qui permet à ceux qui souhaitent connecter leurs réseaux  à le faire.

Une  session a exploré le paysage général des données et de l'interconnexion; L’analyse des données a présenté les dernières statistiques, tirées de son sondage annuel.

Une autre session montre par les statistiques que la croissance des câbles sous-marins, a entraîné une croissance de la bande passante Internet et du contenu local. Il y a cinq ans, le transport en commun a augmenté de 40 pour cent, mais cette année, la croissance est de 30 pour cent en raison de l'augmentation de l'échange de contenu local.

La capacité intra-africaine continue de croître, car la majeure partie du trafic est toujours échangée en Europe. On s'attend à ce que la croissance du centre de données et des services en nuage permette une augmentation des échanges de trafic sur le continent.